Mots du libraire

  • Puisette vit seule avec son pingouin sur son île. C'est elle qui fait et défait la mer. Elle a fort à faire et prend son métier très à coeur. Chaque matin, elle accroche les nuages dans le ciel, installe les vagues, gonfle les poissons... Courageuse et un brin autoritaire, Puisette aime quand les choses sont en ordre, quand tout se passe comme elle l'a décidé. Mais voilà qu'un matin arrive sur le rivage un gros paquet que Puisette n'a pourtant pas commandé. Eh oui parfois la vie est faite de surprises, n'en déplaise à Puisette... Dans ce paquet, il y a une autre petite fille. Une petite fille qui ressemble à Puisette mais n'est pas Puisette, une petite fille qui ne parle pas et va venir bousculer ses habitudes. Fragile - puisque c'est ce qu'il y a écrit sur le paquet, c'est comme ça que Puisette va l'appeler - dérange, agace, rompt la monotonie du quotidien et manque, surtout, quand elle n'est plus là. Puisette va vite apprendre que la vie c'est plus drôle et c'est plus joli à deux. Samuel Ribeyron s'est emparé du texte d'un spectacle vivant écrit par deux jeunes femmes, Laure Poudevigne et Estelle Olivier, pour nous livrer cet album, aux allures de bande dessinée, d'une intensité rare. Drôle et poétique, avec son texte à l'oralité savoureuse, il nous parle de l'Autre, de notre besoin immense des autres, de leur présence qui réchauffe, bouscule, fait bouger nos lignes et nous rend meilleurs.

    Le mot de la libraire

    Quel joli cadeau que cette BD adaptée d'un spectacle vivant pour enfants. Puisette est une petite fille qui vit sur son île avec son pingouin. Elle se croit la seule petite fille au monde, bercée par ses habitudes que rien ne saurait déranger. Jusqu'au jour où, venant de la mer, elle voit arriver un carton "fragile" et une autre petite fille en sortir. Cadeau venu des flots ou trouble-fête qui vient bousculer une vie bien réglée? Une réflexion très tendre, parfois cruelle et d'une infinie poésie sur la rencontre avec l'autre et la naissance d'une amitié. Dès 8 ans.

    Carole

  • hôtel Parallell

    Alexis Flamand

    • Fleurus
    • 25 Juin 2021

    "Nous fournissons tout le confort moderne : des mondes de poche aptes à satisfaire les plus exigeants, des chambres avec vues sur n'importe quel continuum, des raccourcis faciles à emprunter entre les univers... sans oublier nos célèbres mini-bars." Lorsque Will répond à une petite annonce pour un job d'été à l'Hôtel Parallell, il est loin d'imaginer l'incroyable aventure qui l'attend...

    Car l'Hôtel Parallell n'est pas un hôtel ordinaire : bâti entre les univers, il accueille des clients venus de milliers de Terre Parallèles. Des clients un brin spéciaux...

    Embauché pour devenir l'assistant d'Arbogast, le détective de l'hôtel, Will va aller de surprise en surprise : échapper à une tentative d'assassinat, éviter une mort affreuse par ingestion, combattre des créatures abominables, et tenter de survivre à un séjour sur l'Île des Morts...



    Qui aurait cru qu'une banale histoire de robinet qui fuit cacherait autant de secrets ?

    Le mot de la libraire

    Une annonce pour un job d'été attire Will, l'hôtel Parrallell recrute. Étrangement Will, natif de la ville, n'en a jamais entendu parlé, et pour cause cet hôtel incroyable n'est pas visible par tous et réserve bien des surprises... Un roman très original, foisonnant et non dénué d'humour qui vous emportera dans un imaginaire ou science-fiction et fantastique se mêlent dans un rythme dynamique. Un bon moment d'évasion pour lecteur à partir de 13 ans.

    Cécile

  • bel abîme

    Yamen Manaï

    Un jeune homme s'adresse tour à tour à son avocat et à un psychiatre venus lui rendre visite en prison. Avec une ironie mordante, le narrateur prend à parti ses interlocuteurs. Les charges qui pèsent sur lui sont sérieuses, mais il affirme ne rien regretter. Se dévoilent les raisons qui l'ont poussé au crime : un père qui l'a toujours humilié ; une société gouvernée par les apparences ; la domination des plus forts sans partage ;
    La pauvreté, la saleté, le mépris des animaux et de l'environnement. Les seuls élans d'affection que le jeune homme a connus ont été ceux de Bella, le chiot qu'il a recueilli. Mais dans ce pays, on tue les chiens « pour que la rage ne se propage pas dans le peuple ». Pourtant la rage est déjà là. Alors quand Bella a été tuée, il a fallu la venger.

    Le mot de la libraire

    Yamen Manai, signe avec Bel Abime, un texte brut, chargé de la colère de notre narrateur. Dans un long monologue, le jeune homme nous décrit son portrait de la Tunisie contemporaine, comme critique de la société, de ses dirigeants, de la religion mais aussi et surtout, de la famille, de sa famille. L'adolescent confronte les adultes, les interpellent face à leurs contradictions. Seule trace de lumière, un jeune chiot Bella, qu'il va recueillir et choyer, malgré les interdits. Un texte aussi fulgurant, qui résonne tout particulièrement, à la lumière de l'actualité tunisienne.

    Clémentine

  • Une enfant se projette dans son rôle imminent de grande soeoeur et imagine ce qu'il faudra préparer, partager, montrer, mais aussi garder pour soi. La jeune narratrice déclame à l'enfant qui va arriver la liste des bonheurs à venir et des savoirs accumulés, dont elle-même prend peu à peu conscience. C'est par cet exercice qu'elle affirme son identité, ses goûts, se découvre et exprime ses réflexions.
    Les images de Loren Capelli, au stylo et pastels secs, déploient le récit au fil des saisons ; utilisant la couleur avec générosité et une grande liberté pour livrer par éclats ce qui compose le monde de la narratrice.

    Le mot de la libraire

    Une petite fille apprend que son monde va être chamboulé par l'arrivée d'un bébé. L'annonce rassurante des parents la plonge dans une longue rêverie. Elle s'adresse à l'enfant à venir et énumère tout ce qu'elle envisage de partager (ou pas). Elle se projette avec une infinie douceur dans son rôle de grande soeur, lui parle dejà du cartable qu'il faudra choisir, du courage pour se rendre à l'école le matin, en sautant dans les flaques, des balades du dimanche, des cerises à cueillir plus vite que les pies, de la route des vacances et des pissenlits que l'on souffle très fort pour concrétiser ses voeux. Un album d'une grande délicatesse. 

    Hélène

  • Quelque part en Laponie orientale, comme chaque anne´e en juin, Elina a trois jours et trois nuits pour pe^cher le seul et unique brochet de l'E´tang du Pieu. Or, un cruel ge´nie des eaux re`gne sur les lieux et complique tout. Elina n'a pas d'autre choix que de pactiser avec les forces surnaturelles des marais et d'affronter Jousia, son premier amour. Pendant ce temps, l'inspectrice Janatuinen enque^te sur un myste´rieux meurtre qui la me`ne a` poursuivre l'he´roi¨ne. Avec l'aide d'excentriques locaux, les deux femmes devront associer leur fougue et leur fureur pour re´tablir l'e´quilibre entre les mondes. Roman virtuose et drolatique, La pe^che au petit brochet renouvelle la de´licieuse folie qui a fait le succe`s de la litte´rature finlandaise.

    Le mot du libraire

    Une magnifique histoire d'amour et de promesse. Une malédiction. Une héroïne tendre et bornée. Une enquêtrice (quasi)imperturbable. Des créatures folkloriques omniprésentes (mention spéciale au teignon placide qui accompagne nos personnages, un genre de basajaun/sasquatch nigaud). Un brochet voyageant entre les mondes et portant en lui tout le mystère. Des trognes invraisemblables et tant d'autres choses... On savait les finlandais bardes, poètes et chanteurs depuis la lecture du Kalevala de Lönnrot et bien souvent drôle depuis Paasilina (pour le coup il passe pour un pasteur rigoriste après cette lecture), et voilà donc ce roman comme une épiphanie extraordinaire qui, en plus de nous faire rire, nous touche au coeur et à l'âme comme seuls les grands textes savent le faire. 

    Fred

  • glory

    Elizabeth Wetmore

    Quelques instants avant l'aube, le dimanche matin s'ébroue sur les champs pétrolifères... Lendemain de Saint-Valentin, 1976. Pieds nus dans le désert, elle marche pour sa vie. Une route, puis cette ferme, isolée... La voilà saine et sauve.
    Mais y a-t-il une justice, à Odessa, Texas, quand on s'appelle Gloria Ramirez ? Peu importent ses quatorze ans, son bourreau est blanc, bien intégré : Glory a la communauté contre elle, l'époque contre elle. Bigoterie, racisme, patriarcat... L'Amérique, comme un vaste horizon de poussière. Une femme, seule, va s'y dresser.

    Ajouter au panier
    En stock

    Le mot de la libraire

    Des femmes, des jeunes filles heurtées par la vie et la ville, continuent d'espérer autre chose. Sombre et poignant, un très beau roman sur les rêves brisés, mais aussi et surtout sur le refus de se résigner. 

    Marianne

  • Aujourd'hui, c'est l'anniversaire d'Elmo, mais il n'aime pas trop attirer l'attention. Et puis tout le monde a sûrement oublié. Alors il décide de partir se promener seul pour profiter de cette belle journée. La nature a déposé sur son chemin mille et un petits cadeaux?: un joli caillou, un coucher de soleil flamboyant, une rêverie au bord de l'eau.
    À la fin de la journée, Elmo regrette un peu de n'avoir pu partager ces doux moments. Mais ses chats en peluche n'ont rien oublié du tout et, à la nuit tombée, ils réservent à Elmo une jolie surprise?!
    Comme les enfants, Elmo - sensible et pudique - a décidément l'art d'enchanter et de transformer le monde qui l'entoure.

    Le mot de la libraire

    Comment fêter son anniversaire quand on n'ose pas le faire devant tout le monde? Elmo va trouver ses réponses avec tous les petits trésors que va lui apporter sa journée : un petit caillou, de vieux objets retrouvés au fond des poches, un coucher de soleil, la rivière qui scintille... Mais tout compte fait, c'est un peu dommage tous ces petits moments qu'on ne peut pas partager. Et si une dernière petite surprise venait clôturer la journée en beauté? Dès 4 ans.

    Carole

  • Si les murs des vieux bâtiments pouvaient parler, que raconteraient-ils...? Depuis qu'Alex et Julie ont franchi la porte de la Villa Pandora, ils ont la réponse ! À présent, à chacune de leurs explorations urbaines, les deux adolescents sont assaillis par des visions de vies d'inconnus. Autant de fragments qu'ils vont devoir recoller, au risque de voir leur identité vaciller à mesure qu'ils tentent de comprendre les étranges pouvoirs dont les a investis la mystérieuse bâtisse.

    Le mot de la libraire

    L'URBEX ou exploration urbaine consiste à visiter des lieux construits et abandonnés par l'homme avec toutes les petites frayeurs engendrées par la découverte de l'inconnu. Une nuit, la visite de la villa Pandora, un manoir abandonné, transforme la virée en cauchemar. De spectres en superpouvoirs, en passant par des visions étranges de scènes surgies du passé, Alex et Julie vont devoir reconstituer le puzzle... Un premier volume très prometteur, pour faire frissonner les ados dès 12 ans.

    Carole

  • Le premier est un journaliste sans passion qui travaille pour un média de seconde zone. Vie de couple pourrie. Une fille née d'un plan d'un soir.
    Perspective zéro. Un bon joint au petit-déj pour oublier que les journées n'annoncent rien de neuf. Le second sort de taule. Des combines et suffisamment de relations pour faire son trou dans la cité. De la coke pour égayer le quotidien, juste ce qu'il faut. Les voici partis pour quelques jours entre potes à Malaga, histoire de décompresser. Le cadre n'est pas au top, mais au moins, ils pourront parler entre hommes. Et justement à Malaga, il y a quelques années, Farid a monté un sacré coup. De ceux qui réussissent et qu'on ne raconte pas trop.
    De ceux que les journalistes ne traitent pas et qui pourtant en disent long.
    Dans ce premier roman, Matthieu Luzak nous propose d'accompagner dans leur virée des types qui racontent une société sans avenir et résolument contemporaine. À la manière des lyrics d'un rap cru, il nous livre les rêves et les drames des désillusionnés du XXIème siècle.

    Le mot de la libraire

    2 paumés, 1 voiture, Malaga. Un texte qui en dit long sur une époque et la détresse des banlieues sans forcer le trait, juste, touchant et drôle.

    Christelle

  • ombre

    Lefteris Giannakoudakis

    Premier ouvrage de la collection Agonia à paraître en grand format, et première enquête dans le sillage de Dimos Guérès, ici de retour en Crète en 2012 pour se rendre au chevet de son père mourant. Découvrant sur une plage le cadavre d'une femme avec dans la bouche une bague et un scarabée rouge, il se trouve malgré lui plongé dans une intrigue qui va l'amener à reconsidérer son histoire familiale en même temps que celle de la Grèce. Tandis que le parti d'extrême droite Aube dorée est bien placé pour remporter les élections, son enquête le replonge dans d'autres heures sombres de la politique de son pays, notamment au moment de coup d'État de Chypre en 1974. Un roman haletant, qui articule parfaitement tous les ingrédients du roman noir et pointe les failles sociétales et humaines.

    Le mot de la libraire

    Cambourakis nous offre un premier polar pour sa nouvelle collection, sobre et dense sur les fantômes de l'Histoire. À découvrir.

    Christelle

  • l'âme du fusil

    Elsa Marpeau

    Depuis qu'il est sans travail, Philippe passe ses journées à attendre. Attendre que Lucas, son fils de seize ans, rentre du lycée, attendre que sa femme termine sa journée de travail. Il n'y a guère que les dîners du dimanche avec ses copains du hameau, la chasse et la perspective d'y initier son fils qui rompent le fil des jours.
    Lorsque Julien, un Parisien venu se terrer dans la maison d'en face, débarque, la vie de Philippe bascule. Il se met à épier ce voisin qui le fascine et l'obsède, cherche à le faire accepter de son entourage qui s'en méfie.
    Tout au bonheur de se sentir à nouveau vivant et utile, et d'exister pour son fils et ce voisin novice, Philippe ne voit pas poindre le drame.

    Le mot de la libraire

    Énorme coup de coeur pour ce roman noir, un univers qui vous bouscule, celui des chasseurs et une trame tendue comme un arc au petit matin! Magistral!

    Christelle

  • les promises

    Jean-Christophe Grangé

    Les Promises, ce sont ces grandes Dames du Reich, belles et insouciantes, qui se retrouvent chaque après-midi à l'hôtel Adlon de Berlin, pour bavarder et boire du Champagne, alors que l'Europe, à la veille de la Seconde Guerre Mondiale, est au bord d'imploser.
    Ce sont aussi les victimes d'un tueur mystérieux, qui les surprend sur les rives de la Sprée ou près des lacs, les soumettant à d'horribles mutilations...
    Dans un Berlin incandescent, frémissant comme le cratère d'un volcan, trois êtres singuliers vont s'atteler à l'enquête. Simon Kraus, psychanalyste surdoué, gigolo sur les bords, toujours prêt à faire chanter ses patientes. Franz Beewen, colosse de la Gestapo, brutal et sans pitié, parti en guerre contre le monde. Mina von Hassel, riche héritière et psychiatre dévouée, s'efforçant de sauver les oubliés du Reich.
    Ces enquêteurs que tout oppose vont suivre les traces du Monstre et découvrir une vérité stupéfiante. Le Mal n'est pas toujours là où on l'attend.

    Le mot de la libraire

    Grangé nous livre le thriller historique de la rentrée en 650 pages. 3 héros inoubliables, une période sombre, une intrigue relevée. Bravo!

    Christelle

  • Les longs mois de confinement que nous venons de vivre ont parfois été l'occasion, pour se changer les idées, de développer des projets personnels, dont ce temps étiré permettait davantage l'éclosion. C'est ainsi que sont nées ces Toutes petites histoires de Miguel Tanco : des histoires en images qui se répondent, publiées à l'origine sur son compte Instagram, autour du foisonnant thème l'enfance. Puis l'évidence s'imposa : il ne fallait pas laisser se perdre sur la toile ces trésors de délicatesse et d'humour, mais en faire un livre ! Voici donc ici réunies, enrichies, complétées, développées, ces histoires nées en résistance au chaos, qui nous rappellent avec un charme fou l'importance et la magie des univers enfantins.

    Le mot de la libraire

    Des enfants croqués sur le vif, complètement absorbés dans leurs jeux, des portraits tout en tendresse qui vous feront sourire.

    Hélène

  • Un matin de septembre 1890, un géomètre belge, mandaté par son Roi pour démanteler l'Afrique, quitte Léopoldville vers le Nord.
    Avec l'autorité des étoiles et quelques instruments savants, Pierre Claes a pour mission de matérialiser, à même les terres sauvages, le tracé exact de ce que l'Europe nomme alors le « progrès ». À bord du Fleur de Bruges, glissant sur le fleuve Congo, l'accompagnent des travailleurs bantous et Xi Xiao, un maître tatoueur chinois, bourreau spécialisé dans l'art de la découpe humaine.
    Celui-ci décèle l'avenir en toute chose : Xi Xiao sait quelle oeuvre d'abomination est la colonisation, et il sait qu'il aimera le géomètre d'amour.

    Ajouter au panier
    En stock

    Le mot du libraire

    Fin XIXe siècle, voyage au Congo avec le formidable Ténèbre de Paul Kawczak. Dans les pas du Coeur des Ténèbres de Conrad, un magnifique roman qui explore aussi bien l'horreur coloniale que les fleurs du mal occidentales. L'amour, la mort, les perditions... c'est juste brillant.

    Fred

  • Tous les dragons savent voler et cracher des flammes.
    Tous sauf la petite dragonne.
    Pourquoi est-elle si différente de ses frères et soeurs ?

    Une histoire tendre sur l'adoption, l'acceptation de soi et l'amour inconditionnel d'une famille.

    Le mot de la libraire

    Quand des souris farceuses échangent oeufs de dragons et de crocodiles, cela donne une petite dragonne bien malheureuse de n'avoir ni ailes ni étincelles au bout de la langue: Jusqu'à ce que... Une très chouette histoire sur l'amour et le fait d'être soi, quoi qu'il en soit! Dès 4 ans.

    Angèle

  • Bloom, étudiante en psycho, s'est éprise de son professeur de violoncelle. Virgile est sexy, lunatique, et... mort. Un foutu vampire de 283 ans, du genre dépressif derrière des lunettes en forme de coeur. Problème, la mélancolie fait geler le sang des vampires et les tue. Sur un coup de tête, Bloom vole la voiture de sa soeur et emmène Virgile à Brocéliande. Il paraît que, là-bas, une communauté de monstres s'ébat joyeusement sous terre. Est-ce que la jeune fille se lance dans ce voyage parce que la fin du monde approche ? Parce qu'elle n'a rien à perdre ? Ou simplement mue par ses sentiments naissants pour Virgile ? Une romance sensuelle, déjantée, à l'énergie rock, qui se dévore comme une série.

    Le mot de la libraire

    Une virée rocambolesque dans les tréfonds de Brocéliande en compagnie d'une jeune femme au caractère bien trempé et d'un vampire taiseux, ça vous tente? Prenez la route dès 15 ans dans cette aventure sensuelle et rock'n'roll où l'hémoglobine est aussi présente que la passion.

    Angèle

  • Une histoire d'amitié insolite à l'humour visuel immédiat !

    D'un côté Petit Homme Poilu, qui vient de s'installer. De l'autre, Grosse Bête Velue, qui vit là depuis toujours.
    Le voisinage dans la forêt entre le trappeur taiseux et l'ours curieux et malicieux va donner lieu à bien des péripéties. Ils s'observent et se font des blagues, se cherchent des noises, s'attirent et se fâchent (très fort pour le trappeur, mais ENCORE PLUS FORT pour l'ours) avant de se rapprocher et devenir de vrais potes... pour la vie. Dès lors, qu'il est bon d'admirer ensemble les étoiles filantes, tout là-haut sur la montagne !

    Le mot de la libraire

    Grosse Bête Velue, un ours malicieux et Petit Homme Poilu, un trappeur solitaire, s'observent depuis longtemps de plus ou moins près sans jamais s'être rencontrés. Jusqu'au jour où ils se retrouvent face à face. De frayeur en colère, de chamailleries en autres jeux taquins dignes de gamins, voilà une belle amitié qui commence. Sous un trait plein d'humour, un bel album à savourer avec "une bonne tasse de thé parfumé au coin du feu".

    Carole

  • Une nuit, j'ai rêvé d'un éléphant.

    Il n'avait rien de spécial : il était gros, maladroit, et lourd...

    Un éléphant quoi.

    Le mot de la libraire

    Entrez dans le joli rêve de cette jeune fille généreuse. La délicatesse des illustrations et du texte font de cet album un petit bijou à écouter dès 2 ans.

    Cécile

  • cui, cui ! papa ?

    Lorna Scobie

    Un chien... et tout plein de canetons !
    Ralph aime sa vie tranquille.
    Il adore faire des promenades, sentir le parfum des fleurs, observer les papillons, les arbres...
    Mais un jour il devient par hasard le papa d'une bande de canetons très agités. Il se rend vite compte que sa vie ne sera plus jamais comme avant.

    Le mot de la libraire

    Devenir papa ce n'est pas facile alors quand on est chien, élevé des canetons... quelle aventure! Et pourtant... Un livre tendre et drôle à lire aux tout-petits qui leur parlera de différence, d'adoption et de famille recomposée.

    Cécile

  • Les parcours d'Anna et de Cerise n'ont rien de commun.
    Promise à une brillante carrière, Anna étudie la photographie à l'université de Washington ; lycéenne, Cerise habite en Californie sous l'emprise totale de sa mère.
    Lorsque chacune des jeunes femmes tombe enceinte par accident, Anna avorte, et Cerise garde l'enfant. Dix ans plus tard, ces décisions auront déterminé le cours de leur vie.
    D'espoirs en déceptions, de joies en drames, Anna et Cerise, bientôt réunies par le hasard, apprennent à être mères, et à être femmes.
    Roman d'une portée universelle et d'une rare force émotionnelle qui raconte le monde au féminin.

    Le mot du libraire

    Anna et Cerise sont encore très jeunes lorsqu'elles apprennent qu'elles sont enceintes. La première décide d'avorter et la seconde de garder l'enfant. Ce choix aura bien sûr des conséquences pendant plusieurs années pour chacune d'elles. Cerise devra beaucoup se battre pour échapper à la misère sociale à laquelle elle semble inoxérablement promise. Anna connaîtra, elle, d'autres difficultés lorsqu'elle sera mère à son tour et devra concilier l'éducation de ses enfants et sa vie professionnelle. Jean Hegland, l'auteure de Dans la forêt, signe ici un roman audacieux dont l'ambition, affichée dès la préface, est d'explorer les différents aspects de la maternité. Et le pari est réussi ! La romancière américaine nous livre le portrait de deux héroïnes inoubliables et d'une Amérique sans concession. Vive la sororité !

    Delphine et Marianne

  • plasmas

    Céline Minard

    • Rivages
    • 18 Août 2021

    Céline Minard nous plonge dans un univers renversant, où les espèces et les genres s'enchevêtrent, le réel et le virtuel communiquent par des fils ténus et invisibles. Qu'elle décrive les mesures sensorielles effectuées sur des acrobates dans un monde post-humain, la conservation de la mémoire de la Terre après son extinction, la chute d'un parallélépipède d'aluminium tombé des étoiles et du futur à travers un couloir du temps, ou bien encore la création accidentelle d'un monstre génétique dans une écurie de chevaux sibérienne, l'auteure dessine le tableau d'une fascinante cosmo-vision, dont les recombinaisons infinies forment un jeu permanent de métamorphoses. Fidèle à sa poétique des frontières, elle invente, ce faisant, un genre littéraire, forme éclatée et renouvelée du livre-monde.

    Le mot du libraire

    « Quand un animal dévore sa progéniture, on lui ôte sa portée et on l'abat. » Le magnifique fix-up de Science-Fiction signé Céline Minard m'a étourdi... Dix nouvelles virtuoses sous le patronage de la grande Ursula K. Le Guin. Dix nouvelles virevoltantes et allumées pour nous parler des corps, de la nature, de modifications biologiques, de symbiose avec le vivant, de vie et de mouvement. Dix nouvelles de futurs plus ou moins lointains aux délicieux vertiges et pourtant terriblement contemporaines. Neuf nouvelles où l'on perd pied en grande livrée avant la dixième qui nous emballe le tout dans un hurlement (de rage, de guerre, de dépit) que l'on pousse enfin. C'est bien simple, aux deux tiers du dernier récit, je me suis surpris, debout sur la table basse du salon, à brandir le poing en gueulant un colérique et naïf « How dare you ? ». C'est beau, c'est puissant, c'est brillant, c'est la fiction au pouvoir, c'est à lire. C'est Plasmas, le quatrième état de la matière, un autre état de la littérature.

    Fred

  • « Sommes-nous passés avec la Covid-19 du monde d'avant au monde d'après ? Hommes, activités économiques, transports : la planète s'est mise à l'arrêt, pour le plus grand bonheur du climat. Mais après cette vitrification du monde, le voici comme mis à nu, comme si chaque État avait vu ses forces et ses faiblesses exacerbées par la pandémie, comme si les tendances en germe - déclin de l'Occident, révolution numérique, tensions entre États démocratiques et États autoritaires - se montraient soudain à découvert. » Émilie Aubry Dans un format entièrement renouvelé, mêlant cartes, infographies et photographies, regards universitaires et journalistiques, le Dessous des cartes décrypte les grandes évolutions de notre époque. Il vous emmène, continent par continent, dans 28 destinations qui racontent les bouleversements géopolitiques en cours.
    - Plus de 120 cartes et graphiques - Un atlas de référence

    Le mot du libraire

    On ne présente plus l'émissoin mythique créée en 1990 et diffusée sur Arte. Voici sa version papier. Un atlas complet, clair et joli pour comprendre les grandes problématiques actuelles. À mettre entre toutes les mains!

    Jonathan

  • Êtes-vous véritablement pour la légalisation de la PMA ?
    Avez-vous une opinion ferme sur la question de la fin de vie ?
    Que pensez-vous de l'assistance sexuelle aux personnes handicapées ?
    Ces quelques questions prêtent à débat et provoquent trop souvent bruit et fureur... Mais si vous prenez le temps de bien y réfléchir, qu'en pensez-vous véritablement ?
    L'autrice vous invite - à travers des expériences de pensées aussi drôles que stimulantes - à discuter philosophie et à vous mettre au clair avec vos propres idées.
    Construit à la façon des « livres dont vous êtes le héros », il permet de naviguer d'un chapitre à l'autre et de réfléchir aux grands sujets d'actualité (PMA, euthanasie, avortement, prostitution, suicide...).
    En vous prononçant sur des scénarios conçus pour tester vos principes moraux, bien souvent inconscients, vous serez orienté vers la famille de philosophie morale qui vous correspond. Vous découvrirez alors quels principes ont découlé de vos choix, ainsi que toutes leurs implications...
    Ce livre permet surtout de révéler qu'il est possible d'être en contradiction avec ses propres principes !

    Ajouter au panier
    En stock

    Le mot du libraire

    La philosophie dont vous êtes le héros ! À travers une série d'expériences questionnant morale et éthique, ce petit essai de "pop philo" nous fait voyager de façon ludique et intelligente entre les grandes théories philosophiques. On se retrouve page 49...

    Jonathan

  • Syrie.
    Un vieil homme rame à bord d'une barque, seul au milieu d'une immense étendue d'eau. En dessous de lui, sa maison d'enfance, engloutie par le lac el-Assad, né de la construction du barrage de Tabqa, en 1973.
    Fermant les yeux sur la guerre qui gronde, muni d'un masque et d'un tuba, il plonge - et c'est sa vie entière qu'il revoit, ses enfants au temps où ils n'étaient pas encore partis se battre, Sarah, sa femme folle amoureuse de poésie, la prison, son premier amour, sa soif de liberté.

    Le mot du libraire

    "Elmachi! Vieux fou, tu finiras par te noyer !" Mahmoud Elmachi, poète, vieillard, syrien et seul, plonge... Tous les jours, il plonge dans le lac El-Assad, bubon sur l'Euphrate, fruit de la folie des grandeurs d'Hafez "le lion". Il plonge et se replonge dans ce qui fut, "Tout suffocant, Et blême, quand, Sonne l'heure, Je me souviens, des jours anciens Et je pleure*". Ce qui fut, c'est son village englouti, sa vie et ses amours, ses souvenirs, ceux qu'il lui reste, sa colère et sa poésie. Ce qui est, c'est la barbarie, partout, ce sont les disparitions et les vexations, c'est notre douleur à ne savoir que faire, une fois de plus. Et c'est la poésie de ce texte que nous propose Antoine Wauters. Un texte majeur, à la beauté foudroyante... Vous finirez par le lire à voix haute et à chercher, en même temps, le silence des eaux.  *Verlaine, Chanson d'automne

    Fred

empty