La crise commence où finit le langage

La crise commence où finit le langage

À propos

Éric Chauvier tente de saisir les raisons de l'essor de la «crise» qui, plus qu'un mal de notre temps, apparaît comme le nouveau mode de désignation de la catastrophe vers laquelle se précipite l'espèce humaine. Loin de consentir à un tel fatalisme, l'auteur entreprend de mettre à jour ce qui se cache derrière ce mot, que l'on agite comme un paravent pour décourager toute tentative d'analyse du phénomène qu'il recouvre. Prenant à rebours la logique médiatique, Éric Chauvier adopte un point de vue microsociologique et tire d'un fait banal de la vie ordinaire l'élément révélateur du fonctionnement d'un système. Prenant ses racines dans le langage, c'est à une crise de la culture que nous sommes confrontés. Et Éric Chauvier démontre la nécessité impérieuse de se réapproprier le langage.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9791030422573

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    64 Pages

  • Longueur

    10 cm

  • Largeur

    17 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Eric Chauvier

Éric Chauvier, trente-cinq ans, anthropologue de formation et de profession, travaille sur la perception des risques industriels. Il s'est déjà distingué l'année dernière en faisant paraître, aux éditions Allia, Anthropologie. Ce texte hybride et déroutant livrait un récit novateur dans le domaine de la littérature anthropologique.

empty