Revue l'avant-scene theatre n.1457 ; compromis

Revue l'avant-scene theatre n.1457 ; compromis

À propos

Denis, comédien médiocre, vend son appartement et a demandé à Martin, dramaturge raté, d'être présent lors de la signature du compromis. Mais ce dernier découvre que Denis n'a pas révélé à l'acheteur des vices cachés. La conversation s'envenime au point que surgissent toutes les rancoeurs longtemps retenues. Quand l'acheteur arrive, il assiste à un règlement de comptes farcesque mais sans concession, dont d'abord arbitre, il devient spectateur, puis victime.

Sommaire

Avant-propos. Question de dialogue, par L'avant-scène théâtre. Compromis. L'affiche. Le texte de la pièce. Commentaires. Passés et passifs à partager, par Armelle Héliot. Un moment de bascule, rencontre avec Philippe Claudel, par Armelle Héliot. Du duo au duel, rencontre avec Bernard Murat, par Kelly Suchait. Un équilibre dans l'opposition, entretien avec Pierre Arditi et Michel Leeb, par Kelly Suchait. Amitiés explosées, par Gilles Costaz. Le Théâtre des Nouveautés. L'actualité. Pièces à l'affiche : Laïka, Théâtre du Rond-Point et tournée, par Armelle Héliot. Le Mouchoir de Marilyn Monroe, Comédie-Italienne, par Gilles Costaz. Enquête : Gallica, Ceci ressuscitera cela, par Rodolphe Fouano. Les rendez-vous du Poche-Montparnasse : Les Deux Frères et les Lions, par Philippe Tesson. Le Ciné-club « Théâtre et cinéma », par Olivier Barrot. L'agenda. Lire.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Théâtre

  • EAN

    9782749814384

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1 cm

Infos supplémentaires : Relié  

Philippe Claudel

Philippe Claudel, agrégé de français, a choisi, après quelques années de lycée, d'enseigner à des enfants handicapés moteur, à la maison d'arrêt de Nancy, puis à l'Université de Nancy II (Anthropologie culturelle et Littérature). ÿGrand admirateur de Simenon et du Giono d'après-guerre, il tisse avec maestria des univers où la simplicité, claire dentelle aérienne, tente de dissimuler l'obscur des drames qui jalonnent nos existences. Il fait remonter son désir d'écrire aussi loin que sa mémoire.ÿIl devient en 2004, directeur d'une nouvelle collection de romans chez Stock. Le pari d'« Ecrivins » ? Publier quatre fois par an des textes d'écrivains avec pour seule contrainte que le vin serve de toile de fond ou soit simplement évoqué.

empty