Les trois médinas ; Tunis, Alger, Fès Les trois médinas ; Tunis, Alger, Fès
Les trois médinas ; Tunis, Alger, Fès Les trois médinas ; Tunis, Alger, Fès

Les trois médinas ; Tunis, Alger, Fès

,

À propos

Par son ampleur, par la richesse exceptionnelle de sa documentation photographique, réalisée par Alexandre Orloff, en mission pour l'unesco, par l'autorité, le style souverain et enjoué de son auteur, Salah Stétié, voici le livre majeur sur les médinas. Ces «villes» par excellence, bordées par le désert, furent de tout temps au coeur de la civilisation méditerranéenne, antithèse dionysiaque aux cités d'Occident, nées, elles, du versant apollinien de la Méditerranée, du génie géométrique d'Hippodamos de Milet, du rationalisme hellénistique et de la rigueur romaine.
Les merveilles de l'architecture et du décor - mosquées, écoles coraniques (medersas), zaouïas consacrées à un saint, portes monumentales, coupoles, plafonds et fenêtres de bois polychrome -, se déploient en majesté, au rythme des doubles pages qui, pour un même sujet, alternent vues panoramiques et détails des entrelacs décoratifs à la vertigineuse complexité.
À l'instar de Chartres, de Reims ou de Versailles, voici, à Fès, la célèbre mosquée Al-Qaraouyîne, synthèse de tous les courants artistiques de l'art médiéval en Islam, qui fut la plus ancienne université d'Occident (avec sa bibliothèque de trente mille volumes et dix mille manuscrits) ; la suprême élégance des medersas Bou-Inania, el Azzarine, Sahrig aux fenêtres de bois sculpté. auxquelles répondent, à Tunis, les marbres des mosquées Ez-Zitouna et Hammouda Pacha ou de la medersa Suleymaniya à la coupole d'une finesse inégalée. Les palais de la casbah d'Alger - celui du Raïs, aujourd'hui restauré («Bastion 23»), ceux du dey et du bey, zelliges, miroirs et stucs de Dar Hassan Pacha et Dar Bekri (musée des Arts et Traditions populaires) - rivalisent de luxuriance avec le splendide Dar Husseïn de Tunis (Institut d'art et d'architecture) ou, à Fès, le palais du Glaouï et le Dar Chergui et son riyad aux célèbres fontaines.
La profusion des matériaux - marbre, céramique, stuc, verre, bois (à Fès spécialement) - et les multiples influences stylistiques - italienne et turque à Tunis, andalouse à Alger et surtout à Fès, évitant toute monotonie, conduisent le lecteur de surprises en émerveillements sans cesse renouvelés. Y contribue aussi le foisonnement des activités humaines, des plus humbles aux plus festives tel le moussem de Moulay Idriss, à Fès. Échoppes des souks, femmes à la fontaine (la Najjarîne de Fès, mariant le zellige au bois de cèdre), «royaume des femmes» aux terrasses de la casbah d'Alger, dinandiers, orfèvres, tanneurs, cordonniers de Fès, maraîchers, libraires, fabricants de chéchias de Tunis : les «Travaux et les Jours» rythment la médina, ferment de vie, noyau de l'Histoire et de la civilisation.

Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art

  • EAN

    9782742798759

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    294 Pages

  • Longueur

    30 cm

  • Largeur

    26 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    2 374 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

empty