Micromégas

Micromégas (CD audio ; 50 Min environ ; lu par Michel Chaigneau)

 (Lu par Michel Chaigneau)

Résumé

Micromégas constitue, sous ses aspects de fiction fantastique, une plaisante leçon de relativisme. C'est, pour Voltaire, l'occasion de démontrer la sottise de vouloir tirer orgueil de ce que l'on est et l'absurdité d'un sentiment de supériorité que nous revendiquons dans nos opinions et nos croyances. Le narrateur promet de remettre en conclusion à l'Académie un livre où nous verrons, écrit-il, «le bout des choses». Or, en l'ouvrant, on découvre des pages blanches... Il n'y a pas de savoir absolu et définitif nous suggère ainsi Voltaire. C'est au delà des certitudes que commence l'aventure de la réflexion qui fuit l'intolérance et s'ouvre à l'autre.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782364065345
  • Disponibilité Disponible

Voltaire

1694-1778. Dernier enfant d'un riche notaire, Voltaire fait ses études chez les Jésuites et fréquente la haute société libertine. A la suite d'une altercation avec le Chevalier de Rohan, il s'exile en Angleterre où il découvre la philosophie de Locke (1726-1729). Il partage ensuite la vie de Mme du Châtelet, puis rentre à Paris où il mène une carrière de courtisan avant de tomber en disgrâce. De 1750 à 1753, il voyage à la cour de Berlin et se brouille avec Frédéric II. Enfin, en 1760, il s'installe à Ferney, sur la frontière franco-helvétique et en compagnie de Mme Denis, il règne sur un millier d'âmes, se fait agriculteur, architecte, fabricant de montres et de bas de soie. En 1778, il revient à Paris: le peuple de la capitale l'accueille avec un tel enthousiasme que certains historiens voient dans cette journée du 30 mars la première des "journées révolutionnaires".ÿOn le croyait dramaturge; de nos jours, son théâtre est oublié mais il nous reste 1500 lettres, un Dictionnaire philosophique et une trentaine de contes. Il nous reste son intelligence, son ironie, sa rosserie, sa générosité et sa fantaisie. Maître de l'humanisme, il a collaboré à l'oeuvre de civilisation par sa lutte contre toutes les oppressions, au nom du bien-être, de la justice et de la libre pensée.

empty