Micromégas

Micromégas (53min ; lu par Alain Couchot)

 (Lu par Alain Couchot)

Résumé

Le géant Micromégas, habitant de la planète Sirius, entreprend un voyage sur Saturne où il rencontre un nain. Les deux voyageurs arrivent bientôt sur terre et découvrent avec stupeur qu'il leur faut un microscope pour observer les êtres humains réduits à la dimension d'insectes. L'homme sous certains aspects est donc infiniment petit et pas forcément, comme il le croyait, le centre de l'univers. Le dossier de l'édition propose des exercices qui mettent en lumière les différentes étapes du voyage de Micromégas et qui aident à comprendre les références philosophiques et scientifiques du conte voltairien. Il présente des extraits pour étudier les thèmes du voyage et de l'altérité (Les Voyages de Gulliver de Swift, Candide de Voltaire).

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782364061378
  • Disponibilité Épuisé
  • Longueur 14 cm
  • Largeur 13 cm

Série : Non précisée

Rayon(s) : Littérature générale > Littérature générale

Voltaire

1694-1778. Dernier enfant d'un riche notaire, Voltaire fait ses études chez les Jésuites et fréquente la haute société libertine. A la suite d'une altercation avec le Chevalier de Rohan, il s'exile en Angleterre où il découvre la philosophie de Locke (1726-1729). Il partage ensuite la vie de Mme du Châtelet, puis rentre à Paris où il mène une carrière de courtisan avant de tomber en disgrâce. De 1750 à 1753, il voyage à la cour de Berlin et se brouille avec Frédéric II. Enfin, en 1760, il s'installe à Ferney, sur la frontière franco-helvétique et en compagnie de Mme Denis, il règne sur un millier d'âmes, se fait agriculteur, architecte, fabricant de montres et de bas de soie. En 1778, il revient à Paris: le peuple de la capitale l'accueille avec un tel enthousiasme que certains historiens voient dans cette journée du 30 mars la première des "journées révolutionnaires".ÿOn le croyait dramaturge; de nos jours, son théâtre est oublié mais il nous reste 1500 lettres, un Dictionnaire philosophique et une trentaine de contes. Il nous reste son intelligence, son ironie, sa rosserie, sa générosité et sa fantaisie. Maître de l'humanisme, il a collaboré à l'oeuvre de civilisation par sa lutte contre toutes les oppressions, au nom du bien-être, de la justice et de la libre pensée.

Livre lu
Broché
empty