Les indes noires

À propos

Dans les houillères épuisées d'Aberfoyle en Ecosse, ne vivent plus que le vieux contremaître Simon Ford, sa femme et son fils. L' ancien directeur, l'ingénieur James Starr, reçoit chez lui à Edimbourg, dix ans après la fermeture des mines, un message de Ford : « Si M. Starr veut se rendre demain aux houillères, fosse Dochart, il lui sera fait une communication de nature à l'intéresser... » Quelques heures plus tard, arrive une seconde lettre, non signée : « Inutile à l'ingénieur de se déranger, la lettre de Ford étant maintenant sans objet. » Follement intrigué, James Starr part aussitôt pour Aberfoyle. Au cours de la visite des anciennes galeries, des tentatives de meurtre et des phénomènes étranges se produisent. Cependant, Simon Ford a bel et bien découvert un fabuleux filon ! Mais impossible de revenir ! On a rebouché l'entaille par où Starr, Ford, sa femme et son fils s'étaient glissés ; ils sont enfermés dans la mine ! Les Indes noires : une aventure captivante aux multiples péripéties, comme seul Jules Verne sait les imaginer. Illustrations de l'édition originale Hetzel.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782253012726

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    17 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    140 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Poche

Jules Verne

Jules Verne, né le 8 février 1828 à Nantes, mort le 24 mars 1905 à Amiens, est un écrivain français dont une grande partie de l'oeuvre est consacrée à des romans d'aventures et de science-fiction (appelés du temps de Jules Verne romans d'anticipation). L'année 2005 a été déclarée «Année Jules Verne», à l'occasion du centenaire de la mort de l'auteur. La légende affirme qu'en 1839, à l'âge de 11 ans, le petit Jules se serait embarqué sur un long courrier à destination des Indes, en qualité de mousse. Son père l'aurait alors récupéré inextremis à Paimboeuf. On dit que Jules Verne aurait avoué qu'il était parti pour rapporter un collier de corail à sa cousine, Caroline Tronson, dont il était amoureux. Rudement tancé par son père, il aurait promis de ne plus voyager qu'en rêve.

empty