Déjà lu ?

Donnez votre avis

Recommandez ce produit

Métamorphoses, de Actéon au posthumanisme

Liste

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Donnez votre avis

Dans notre imaginaire collectif, les métamorphoses sont intimement liées à la mythologie et à l'Antiquité. Ce volume montre les métamorphoses dans toute leur diversité : loin de se réduire au seul Ovide, elles sont un thème majeur des littératures de l'Antiquité grecque et latine. Ainsi, le corpus regroupe aussi bien les mythographes (Ovide, Hygin, Antoninus Liberalis...) que les grands auteurs d'épopées mythologiques que sont Homère et Virgile, ou encore les grands penseurs de différents courants de pensée antique (Lucrèce pour le matérialisme, Saint Augustin pour la pensée chrétienne, Platon et Aristote...). Les genres représentés vont de la fable à la poésie épique, en passant par le traité philosophique. La variété du corpus montre à elle seule que les métamorphoses infusent toute la littérature et toute la pensée antique. Les métamorphoses font partie du paysage mental des Anciens. lls en font un sujet ou un motif littéraire (dans un registre tantôt tragique, tantôt comique). Mais comment les englober rationnellement ? C'est ce questionnement qui organise ce livre : pourquoi se métamorphose-t-on ? Pour atteindre un objectif (le plus souvent : un dieu se métamorphose pour séduire une mortelle). Pourquoi métamorphose-t-on les autres ? Par vengeance, punition, jalousie, convoitise... Les métamorphoses mettent en jeu des mécanismes humains fondamentaux. Bien des métamorphoses ont une fonction explicative : Elles expliquent l'apparition de certaines plantes et arbres (narcisse, jacinthe, anémone, cyprès, laurier, orchidée...),


empty