À propos

Il y a d'abord une sage jeune fille du XVIe arrondissement, qui fait de la danse. Et puis ce sont les débuts comme cover-girl et comédienne, sous la houlette de Vadim. Et enfin - avec Et Dieu... créa la femme - c'est l'explosion, la naissance d'un mythe, d'autres diront d'un sex-symbol. Et tout s'emballe, carrière et amours, dans un tourbillon de strass et de flashes où la star, de tournage en tournage, d'homme en homme, se verra plus d'une fois au bord du désespoir...
Brigitte Bardot nous livre ici le meilleur et le pire de cette exceptionnelle existence : les amours décevantes ou vraies, de Sacha Distel à Gainsbourg, de Sami Frey à Gunther Sachs, les films, les maisons, les animaux, les succès et les chagrins.
Beaucoup de stars laissent des souvenirs arrangés, soigneusement calculés pour ne heurter personne. Ce n'est pas le style B.B. Coups de griffes ou aveux de tendresse, humour ou colère, tout ici vient du coeur, tout est dit avec une étonnante franchise.
Fantasque et passionnée, impudique et timide, lucide et naïve, excessive et retenue, drôle et poignante... À chaque page de ce livre, B.B. est splendidement elle-même.
Un livre légendaire publié en 1996 et qui offre une plongée pleine de révélations dans l'univers extraordinaire de Bardot, des États-Unis à la Madrague, de la détresse écrasante d'une femme adulée aux paillettes du show business.


Rayons : Littérature > Biographie / Témoignage littéraire > Autobiographie / Mémoires / Journal intime


  • Auteur(s)

    Brigitte Bardot

  • Éditeur

    Grasset Et Fasquelle

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    12/11/2020

  • EAN

    9782246825418

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    640 Pages

  • Longueur

    23.5 cm

  • Largeur

    15.3 cm

  • Épaisseur

    4.1 cm

  • Poids

    858 g

  • Support principal

    Grand format

Brigitte Bardot

Née en 1934 à Paris, Brigitte Bardot commence sa carrière en tant que modèle et enchaîne des petits rôles
au cinéma. Jusqu'à sa rencontre avec Roger Vadim, qu'elle épouse et qui lui fait connaître une notoriété
planétaire avec Et Dieu créa la femme (1956). Dès lors, le cinéma n'a d'yeux que pour elle, et elle tourne
avec les plus grands réalisateurs. La Vérité, Le Mépris, Viva Maria !... Élevée au rang de sex-symbol, elle
s'éloigne peu à peu du cinéma, pour mener des combats plus personnels, notamment en faveur de la cause
animale : avec la fondation qui porte son nom, elle s'élève contre l'abattage des phoques, le recours à la
fourrure, l'abandon des animaux. Retirée dans sa Madrague, à Saint-Tropez, elle continue à défendre ses
convictions.

empty