Le minotaure

Le minotaure (texte intégral ; préface et lexique Catherine Chaine)

, (Illustrateur)

Résumé

Après avoir vaincu Procuste, sinistre personnage qui retaillait ses victimes aux dimensions de sa couche, Scinis, qui catapultait ses contemporains dans les airs, et quelques autres dangers publics de l'époque, le jeune Thésée entre dans les Athènes, où il compte retrouver son père, Egée, qui règne sur l'Attique. Là, il apprend qu'un monstre le protégeé du roi de Crète, Minos. A ce monstre, Athènes sacrifie chaque année quatorze jeunes garçons.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782211239714

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    96 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    104 g

  • Lectorat

    à partir de 11 ANS

  • Distributeur

    Union Distribution

Rayons : Jeunesse > Littérature Adolescents > Romans > Action / Aventures

Nathaniel Hawthorne

Issu d'une famille puritaine implantée à Salem, Nathaniel Hawthorne (1804-1864) est très tôt orphelin de père. Elevé par une mère que son veuvage a rendu austère, il grandit loin du monde. Ses premières tentatives littéraires sont des échecs et il lui faut attendre 1850 et le succès de La Lettre écarlate pour être consacré. Suivront des chefs-d'oeuvre tels que La Maison aux sept pignons en 1851 ou Le Livre des merveilles l'année suivante. Il est en outre l'auteur de nombreuses nouvelles. Maître américain du « gothique provincial », son traitement de la condition humaine et son analyse de la société puritaine font d'Hawthorne l'un des plus grands auteurs de la littérature américaine.

Régis Loisel

Régis Loisel s'installe à Paris en 1972, c'est là que tout commence. Durant les années qui vont suivre, il rencontre Patrick Cothias et Serge Le Tendre, refait le monde à la terrasse de quelques cafés, vit la bohème. Les projets affluent, aboutissent, n'aboutissent pas, peu importe. En 1983, La Quête de l'Oiseau du Temps (scénario de Le Tendre) est un tournant dans son parcours. Tant d'un point de vue personnel que créatif, il semble s'être trouvé. Cette série est considérée aujourd'hui comme LA référence du genre, très souvent imitée mais jusqu'à présent jamais égalée ; aucun auteur d'heroïc fantasy n'aura réussi à se dégager du poids de l'original. La Quête de l'Oiseau du Temps aurait pu être l'oeuvre de la maturité, mais croire cela aurait été mal connaître Régis Loisel. En 1989 il sort un album troublant, justement intitulé Troubles Fêtes. Pour la première fois, il se lâche de toutes contraintes techniques et illustre des textes érotiques. Ses dessins dégagent une énergie époustouflante, une sensualité terrible ; son trait se rapproche alors de l'expressionnisme de Doré, Rhops ou Rackham. "Il n'est pas un album de bande-dessinée à proprement parler mais, pour cinq dessins seulement, c'est à mon sens le meilleur que j'aie fait." Au même moment, il quitte Paris pour s'installer à Perros-Guirec. Le moment est venu de réaliser son interprétation du mythe de Peter Pan. Dès le premier album, il s'impose de manière définitive comme un auteur incontournable, véritable figure de proue d'un nouveau style "basé sur les sentiments, l'émotion". Le succès est considérable. Après quelques années passées en Bretagne, il ressent à nouveau le besoin d'ailleurs. Il se laisse donc entraîner dans une parenthèse de presque quatre ans pendant laquelle il travaillera pour les studios Disney sur les films Mulan et Atlantis. Il s'essaiera au cinéma en dessinant une partie du story-board du film Le Petit Poucet, concevra le jeu vidéo Gift (éditions Cryo Interactive) et goûtera au délicat jeu de la collaboration avec d'autres auteurs de bande dessinée. Une fois encore il a eu besoin d'ailleurs. Il construit sa carrière de manière empirique, à l'instinct ; la cohérence de son parcours tient de l'unité de ses envies et de ses choix Régis Loisel vit aujourd'hui à Montréal d'où il mène de front la série Magasin général avec Tripp, (Casterman). C'est en 2007 que paraît le premier tome du Grand Mort, une nouvelle série fantastique, comme toujours avec Loisel moins innocente qu'elle n'en a l'air au premier abord. Loisel reste au scénario, accompagné de Djian et confie le dessin à Vincent Mallié, qui reprendra aussi le dessin de la suite de La Quête de l'Oiseau du Temps.

empty