Societe Du Figaro

  • Quoi de commun entre une poubelle, une silhouette, un sandwich ? Ces objets tirent leur nom d'une personne. C'est ainsi, la langue française contient d'innombrables mots forgés à partir d'un nom propre, personne, lieu, personnage de la mythologie, etc. : béchamel, pithiviers, morphine. Ainsi, ces mots du quotidien, en plus de donner à la langue française une saveur particulière, ont tous une histoire.
    Vous allez les découvrir...

  • Entre deux mots, faut-il choisir le moindre ou le mieux approprié ? Si la réponse paraît évidente, encore faut-il se méfier des apparences trompeuses et des faux-semblants.

    Prenons la préface et l'introduction. L'un et l'autre sert à présenter le texte qui va suivre, mais la préface peut très bien être écrite pas quelqu'un qui n'est pas l'auteur du livre. En revanche, l'introduction qui sert à présenter les grands thèmes du livre, fait d'ores et déjà partie de l'ouvrage. Il ne s'agit pas là de synonymes mais bien de nuances, c'est-à-dire de deux mots de même nature marqués par des différences peu sensibles.

    Dans ce livre, vous allez découvrir qu'on n'apprécie pas une entrecôte pour sa tendresse mais pour sa tendreté et que vous n'amènerez pas de vin pour l'accompagner mais que vous apporterez plutôt quelques bouteilles. Vous apprendrez aussi à vous méfier des petits chefs qui veulent faire peur en brandissant leur férule en lui préférant la houlette qui, elle, ne fait pas mal.

    Il est donc temps de mettre le doigt sur le sens exact de ces couples de mots qui, sans être passés devant le maire, parviennent bon gré mal gré à vivre en bonne intelligence tout en montrant comment le sens commun les a fait évoluer.

    Et si vous avez, comme tout le monde, de bonnes ou de mauvaises habitudes, surveillez-les de près avant qu'elles ne se transforment en manies.

    Jean-Loup Chiflet

  • Impéritie, émerillonné, tintinnabuler, mazette... !

    Parce qu'ils soin parfois trop longs ou trop compliqués, parce qu'on ne sait plus vraiment ce qu'ils signifient, et que d'autres, plus contemporains, ont pris leur place, faut-il abandonner ces mots tombés dans l'oubli ?

    Quoique encore bien présents dans nos dictionnaires, mais souvent qualifiés de littéraires ou de rares, ils sont en danger et il faut les sauver !

    Jean-Loup Chiflet vous les fait découvrir (ou redécouvrir) dans cet ouvrage où il défend avec sa fougue et son humour coutumiers la perpétuelle richesse de notre vocabulaire.

  • 100 expressions héritées de l'Histoire.
    Pour pimenter notre langue avec des références historiques venues de l'antiquité à nos jours, et préserver notre patrimoine national.

    100 expressions léguées par nos grands-mères.
    Retrouvez ces expressions d'un autre temps, drôles, féroces, émouvantes ou péremptoires, et découvrez leurs origines.

  • Pourquoi dit-on "Impossible n'est pas français", et "un coup de Jarnac", et "vendre son âme au diable" ? D'où viennent ces expressions ?
    Chacun d'entre nous y a fréquemment recours sans penser au contexte dans lequel elles sont nées, ni à celui qui les a formulées pour la première fois.
    Elles nous viennent d'Athènes, de Rome, de la Cour de France ou de l'épopée napoléonienne, et leurs auteurs (quand il y en a un) sont souvent des personnages du petit théâtre de notre imaginaire national. Ils ont nom César, Clovis, Louis XIV, Clémenceau - excusez du peu...
    La mémoire collective les a conservées parce quelles sont imagées. Elles contribuent à mettre un peu de piment dans notre langue. En connaître l'origine ajoute à sa saveur.
    Le saviez-vous ? "La tournée des grands ducs", "les calendes grecques" et "j'y suis j'y reste" appartiennent à notre patrimoine national. Il faut les préserver.

  • "Nom d'un petit bonhomme", "Ça fait la rue Michel", "Le roi n'est pas son cousin", "En baver des ronds de chapeau"... Que de fois avons-nous entendu ces formules imagées, parfois même mystérieuses, dans la bouche de nos grands-mères ! Ces expressions d'un autre temps, avouons qu'on les avait un peu oubliées, un peu dédaignées. Quel dommage ! Elles sont pourtant les témoins d'un autre temps, un héritage que nous devons préserver. Nous avons recensé 100 expressions de nos grands-mères, drôles et parfois féroces, émouvantes et parfois péremptoires, mais aux origines toujours surprenantes. Les voici enfin gravées dans le marbre ! Faites passer...

empty