Documentation Francaise

  • Les Français sont de plus en plus nombreux à effectuer des achats en ligne. Le développement du commerce en ligne modifie en profondeur le paysage de la distribution. Les raisons de cette croissance du e-commerce sont bien connues : généralisation de l'accès à Internet, expansion de l'offre de produits et services qui y sont proposés, facilités croissantes d'achat au travers de différentes fonctionnalités et services (moteurs de recherche, comparateurs de prix, places de marché, etc.), diminution des délais de livraison et diversification des modes de livraison, sécurisation des paiements en ligne, etc. Dans ce contexte de montée en puissance du commerce électronique, qui transforme durablement le fonctionnement du marché et les stratégies des entreprises, l'Autorité de la concurrence a souhaité présenter la façon dont elle en appréhende les incidences sur les marchés et les comportements qu'elle est amenée à étudier.

  • Cette étude a pour ambition d'analyser de façon synthétique la pratique décisionnelle en matière d'engagements comportementaux, en fournissant aux entreprises confrontées à la préparation d'opérations de concentration ou à des procédures pour pratiques anticoncurrentielles, des outils afin de comprendre la méthodologie à appliquer et les objectifs poursuivis. L'étude s'insère, par ailleurs, dans la réflexion plus large menée par l'Autorité sur l'adaptation de ses moyens d'intervention et sur sa doctrine d'emploi de ce type d'engagements.

  • Les remises de fidélité sont une pratique commerciale dans tous les secteurs d'activité. En dépit de leur apparente banalité, elles constituent néanmoins l'un des domaines les plus ardus du droit de la concurrence. De nombreux facteurs sont susceptibles d'influer sur l'effet des remises sur la concurrence. Quels sont donc les mécanismes anticoncurrentiels ? Et quelle est donc la pratique décisionnelle récente ? L'Autorité de la concurrence a, quant à elle, été conduite à se prononcer à plusieurs reprises sur des pratiques de remises de fidélité présentant des formes variées. Au fil des affaires, la pratique décisionnelle a permis d'illustrer la grande diversité de ces pratiques de remises et d'en définir le cadre et les modalités d'analyse.

  • Suivre l'actualité d'un site web à travers ses fils RSS ou Atom est devenu LE réflexe informationnel pour nombre d'internautes. Simplicité d'utilisation, gain de temps évident, concentration sur l'essentiel... tout concourt à amplifier la demande. À l'autre bout de la chaîne, la production des fils RSS et Atom est une source d'économie de moyens, multiplie les canaux de diffusion et autorise de nombreuses voies de réutilisation des données.

    Pour produire ces fils, une large gamme d'outils et de techniques sont disponibles depuis des modules déjà présents dans le système de publication et qu'il suffit d'activer, jusqu'aux scripts à réaliser, en passant par des logiciels ou des services spécialisés. Ce guide pratique s'attache à décrire les solutions en présence, à détailler leur mise en oeuvre et à donner les éléments qui permettront de bien choisir.


    Dans la même collection : Utiliser les fils RSS et Atom. Ce livre constitue une très bonne introduction aux usages et outils de consultation des fils de syndication. Il dresse également une typologie des éditeurs proposant ce service.

  • Il est tentant, dans l'univers numérique, de reproduire et de diffuser une image pour agrémenter ses propres publications ! Encore faut-il savoir le faire en toute légalité. Le paysage juridique en ce domaine, extraordinairement complexe, exige de connaître non seulement les lois et l'évolution de la jurisprudence, mais de tenir compte du poids des contrats ainsi que des usages de diverses professions.

    L'auteure donne ici des repères en reprenant les principales règles du droit d'auteur et celles qui ont fait naître le droit à l'image tout en les illustrant par quelques décisions marquantes de divers tribunaux.

    Les oeuvres libres de droits sont-elles gratuites ? Peut-on reproduire les couvertures d'ouvrages ? Quels droits pour le restaurateur d'une oeuvre ? Comment faire face à une oeuvre « orpheline » ? Voici, parmi d'autres, quelques questions récurrentes auxquelles le lecteur trouvera ici des éléments de réponse.

    Cet ouvrage n'a qu'une seule ambition : rappeler de manière claire, à ceux qui ne sont ni des professionnels du droit ni des professionnels de l'image, les obligations à respecter afin d'éviter certains pièges et les inviter à approfondir la question par des formations ou par d'autres lectures suggérées par une vaste bibliographie.

  • Faire participer les utilisateurs de son service à la remontée d'informations, les solliciter dans le cadre de recherches complexes ou obtenir leur implication dans des projets particuliers est une préoccupation partagée par nombre de professionnels de l'information-documentation. Les ambitions de cet ouvrage sur le projet collaboratif 2.0 sont tout à la fois d'aider tout professionnel confronté à cette question à repérer les grandes étapes, les points de vigilance et les facteurs de succès de cette démarche de mise en oeuvre et de lui fournir une mise en perspective et une réflexion sur les impacts de ces projets.
    En proposant un panorama des outils qui composent le paysage Web 2.0 et des retours d'expérience issus de divers secteurs d'activité - une collectivité territoriale, un organisme de formation et une entreprise industrielle -, cet ouvrage se veut résolument pratique, susceptible de fournir au porteur de projet une aide à la réalisation concrète. S'adressant aux responsables et managers de fonctions info-doc, il sera également utile à tout autre professionnel désirant formuler un projet, non seulement d'un point de vue technico-fonctionnel, mais surtout d'un point de vue managérial.

  • La bureautique, les contenus web, les mails ou les wikis ont-ils vocation à être d'éternels électrons libres ? Les organisations prennent conscience d'un besoin de cohérence et de valorisation de leurs multiples contenus.
    Réponse à cette problématique, l'entreprise content management (ECM) est une démarche globale de gestion des contenus de l'entreprise. Elle concerne principalement ceux, nombreux, qui ne sont pas pris en charge par des applications informatiques traditionnelles. Ces contenus sont autant des documents que des fragments brefs, rédigés pour formaliser un savoir-faire, communiquer, donner un avis, commenter.
    Ils se développent via des sites web ou des environnements collaboratifs. La démarche ECM vise à donner du sens à ces contenus en les associant à des processus de l'entreprise. Il s'agit de décloisonner les contenus pour les valoriser. Dans sa préoccupation d'être guidée par l'usage, l'ECM est sensible à la dimension marketing. L'ECM systématise la gestion documentaire en traitant les contenus de A à Z et réalise une convergence entre la gestion de documents, la gestion de contenu et l'esprit " web 2.0 ".
    Il s'agit bien maintenant de concevoir une architecture des contenus au sein de chaque organisation. L'ECM vise à mutualiser les moyens techniques en recherchant une plateforme unique et intégrée (GED, CMS, collaboratif, workflow, portail, recherche). Cet effort d'intégration entre ces outils permet de rendre transparente la solution technique pour se consacrer à l'usage. De fait, c'est une démarche de convergence organisationnelle et technique de la gestion de l'information et de la gestion des systèmes d'information.

empty