Yves Esquieu

  • Dans tous les ouvrages d'histoire de l'art relatifs à l'architecture, ce sont les styles qui sont mis en avant comme donnée fondamentale ; on parle d'architecture romane, d'Art nouveau etc... Pourtant le style n'est que l'une des données.
    Un bâtiment peut se décrire aussi par son usage, donc le programme de construction, par les matériaux et les techniques employés. et dans ces domaines, il a existé des continuités et des ruptures qui ne correspondent pas forcément à des ruptures stylistiques.
    Cet ouvrage aborde l'histoire de l'architecture d'une façon nouvelle, en la considérant sur un temps long, depuis la fin de l'Antiquité jusqu'à nos jours. On y aborde successivement les programmes, les techniques et les données stylistiques.
    C'étaient déjà les trois aspects de l'architecture mis en avant par... Vitruve.
    Parmi les programmes, deux essentiels sont traités, l'église et l'habitation. Sont envisagés ensuite les matériaux et les techniques, aussi bien la pierre de taille ou la terre banchée que le béton armé ou l'aluminium, la manière de monter un mur que l'évolution des circulations. Le style est présent, non pas sous forme de récit chronoogique mais par le biais de l'exposé de grands principes de base tels les proportions, la conception des volumes, le traitement des surfaces murales ou des vides, l'omniprésence de l'Antiquité classique ou encore par celui de questionnements : quels sont les principes qui permettent de distinguer un style d'un autre, pourquoi passe-t-on d'un style à l'autre...
    Un ouvrage essentiel pour mieux comprendre notre environnement bâti.

  • Le carreau-mosaïque en ciment nous est peut-être moins familier que le grès émaillé, le zellige ou la terre-cuite. Pourtant sa fabrication industrielle a permis, dès la fin du XIXe siècle, d'apporter couleur et fantaisie au sol de toutes les maisons, même les plus modestes, par l'utilisation d'un élément de décoration bon marché.
    Une Histoire du carreau-mosaïque relate tout à la fois une aventure industrielle et une conquête esthétique. Grâce à une documentation précise et une iconographie variée, l'auteur, historien de l'art, nous conduit de l'Ardèche, berceau de ce petit carreau, aux Antilles en passant par Barcelone et l'Afrique du nord.
    Des vicissitudes des premiers fabricants, aux prises avec les techniques de fabrication, aux splendeurs des réalisations « art nouveau » d'architectes inspirés, nous suivons avec enthousiasme l'émergence et la diffusion de ce matériau de décoration démocratique qui connaît aujourd'hui un regain d'intérêt.

  • La ville médiévale a déjà donné lieu à un grand nombre d'études.
    Mais il est aujourd'hui nécessaire de regrouper les observations nouvelles ainsi que les résultats des fouilles archéologiques, si nombreuses durant les trente dernières années dans le cadre d'interventions d'urgence liées à de grands travaux d'aménagements urbains. L'auteur effectue une mise au point sur les différents aspects de la ville médiévale : on redécouvre aussi bien l'héritage de l'Antiquité, avec ses enceintes fortifiées, dont l'usage s'est souvent perpétué, que les créations de villes nouvelles des XIIIe et XIVe siècles, en passant par l'organisation des rues et des places, la construction de monuments ou d'équipements collectifs...
    La maison médiévale est mieux connue grâce aux fouilles archéologiques et à une observation plus précise du bâti conservé. Elle est surtout considérée ici en relation avec la rue : elle en constitue le décor et la limite, elle vit en symbiose avec elle mais cherche aussi à s'en éloigner. La ville médiévale telle qu'elle nous apparaît à la suite des recherches récentes est confrontée à l'image idéale, la Jérusalem céleste, que les clercs de l'époque ont voulu en donner.
    L'ouvrage donne au lecteur une vue d'ensemble du sujet richement illustrée et accessible à tous les publics, qui permet de préciser certaines connaissances, voire de bouleverser la perception actuelle souvent bien imprécise que nous avons des villes médiévales.

  • Autour de chaque cathédrale existait un quartier bien spécifique, isolé dans la topographie urbaine.
    Ce cadre de vie des clercs constituait un ensemble complexe oú l'on trouvait regroupés des lieux de culte, des bâtiments de la vie commune et des habitations individuelles. en général, il reste peu de choses en france de ces quartiers, à l'exception de la cathédrale elle-même, du palais de l'évêque et parfois du cloître. ce livre invite à la découverte de la vie des chanoines, de leur organisation et des lieux oú s'est tissée leur vie.


  • pour la première fois, le livre et le dvd sur l'abbaye du thoronet, monument emblématique de l'architecture cistercienne, permettent de comprendre et de visualiser les propositions de reconstitution de l'ensemble des bâtiments de l'abbaye romane, conservés et disparus, dans leurs dimensions et leurs fonctionnalités.


empty