Tony Morin

  • Accéder à la troisième dimension est un vieux rêve de l'humanité et, comme tout ce qui lui est inaccessible, ce milieu a considérablement nourri son imaginaire. Que ce soit dans les romans, le cinéma, la bande dessinée, l'air a donné naissance à quantité d'oeuvres culturelles, à travers le temps et les sociétés. D'Icare à Tanguy et Laverdure en passant par les As de la Première Guerre mondiale, les hommes et les femmes qui tentent de dompter ce milieu alimentent toutes les fascinations.
    Le fait aérien, c'est aussi l'iconisation de la machine du progrès technique en général et son traitement nous éclaire sur la manière dont l'humanité pense son avenir. Mais, au-delà de leurs simples effets sur l'imaginaire collectif, les représentations culturelles du fait aérien et de l'arme aérienne alimentent aussi les idées des cercles politiques et militaires et peuvent contribuer à façonner leur vision de cette arme.
    Que cela soit dans une nouvelle de science-fiction comme The War in the Air de H. G. Wells ou dans le film Top Gun, ces oeuvres véhiculent des conceptions de la guerre et du combattant qui peuvent à leur tour se retrouver dans les doctrines et les campagnes de recrutement. Dés lors, il était nécessaire de se pencher sur ce phénomène. Cet ouvrage constitue les actes du colloque organisé à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne le 26 septembre 2018.
    Il rassemble une vingtaine de contributions qui s'intéressent chacune à différents aspects de ce fait aérien et de l'arme aérienne dans la culture. Que ce soit dans ses dimensions humaine, technique, politique et stratégique, cette somme permet d'appréhender comment fonctionne un mythe populaire, comment il génère ses propres représentations et comment celles-ci sont instrumentalisées.

empty