Psychologie

  • Secrets de thérapeute

    Tobie Nathan

    • L'iconoclaste
    • 14 Octobre 2021

    « Dans toute vie, un jour vient le besoin de confier ses secrets.» Depuis cinquante ans, Tobie Nathan pratique l'ethnopsychiatrie : il accueille et prend soin du patient en tenant compte de son histoire, de sa culture, de sa langue, de ses croyances. Professeur d'université reconnu, auteur souvent primé, il revient aujourd'hui sur les grandes étapes de son existence comme autant de jalons dans l'élaboration de sa discipline. Il éclaire ce qui lui semble essentiel et livre ce qu'il n'avait jamais dévoilé. « La multitude des langues et des cultures est la véritable richesse du monde. » Récemment, on a fait appel à lui pour instaurer le dialogue avec les jeunes radicalisés. Plus que jamais sa méthode est nécessaire. Dans un monde cloisonné, qui se méfie de la différence, Tobie Nathan ouvre une voie d'avenir.

  • Et si l'inconscient lui-même n'échappait pas à l'histoire ? En le situant au-delà du social, au-delà de l'histoire, Freud a laissé la psychanalyse prisonnière d'un postulat encombrant. Il a fait comme si la structure de la personnalité qu'il observait chez ses patients viennois à la fin du XIXe siècle touchait à l'homme éternel et non aux représentants d'une époque, d'une culture, d'un univers social particuliers.
    Nourri d'histoire des sensibilités, de sociologie psychologique et d'anthropologie critique, ce livre voudrait montrer en quoi notre vie psychique profonde est tout imprimée d'histoire. Pour s'en convaincre, il n'est qu'à scruter, sur la longue durée, les lentes transformations du refoulement pulsionnel et du contrôle des émotions. Elles sont étroitement corrélées aux révolutions silencieuses de nos moeurs, aux altérations souterraines de notre vie affective, aux déplacements discrets des désirs et des interdits, des seuils de pudeur et des frontières de l'intime. De là il faut conclure à l'existence de troubles d'époque et de névroses de classe. Et puis songer aussi au perpétuel renouvellement des fantasmes à partir desquels se meuvent les êtres intérieurs, aux variations du symbolisme des rêves, calquées sur les évolutions de l'imaginaire social et non sur des archétypes universels, ou encore aux mutations sourdes des complexes psycho-affectifs (dont l'OEdipe) au gré des métamorphoses de la famille, de la parenté et des rapports de genre.
    Cet ouvrage invite ainsi la psychanalyse et toutes les sciences psychologiques à considérer qu'il a sans doute fallu des siècles d'histoire pour façonner les inconscients qui sont les nôtres. Une chose paraît d'ailleurs certaine : à trop séparer la psyché du social-historique, nous avons longtemps ignoré jusqu'à quel point notre vie affective et psychique demeure, dans ses strates les plus enfouies et obscures, pétrie de social et d'histoire.

  • Comment on massacre la psychiatrie francaise

    Daniel Zagury

    • L'observatoire
    • 6 Octobre 2021

    Alors que les "assises de la psychiatrie française" s'ouvrent à la demande expresse d'Emmanuel Macron, le grand psychiatre français Daniel Zagury tire la sonnette d'alarme. La situation de la psychiatrie publique n'a cessé de se dégrader dans notre pays depuis plus de vingt ans ! La fermeture massive des lits hospitaliers, le doublement du nombre de patients suivis, la chute de la démographie hospitalière ont conduit à l'asphyxie du dispositif et à l'épuisement physique et moral du personnel soignant...
    Tout le monde s'accorde à constater ce désastre, qui était prévisible et qu'aucun gouvernement n'a voulu gérer, au nom de doctrines absurdes, d'ignorances feintes, d'abandons et de lâchetés. Daniel Zagury est formel : c'est par la révolte salvatrice des soignants unis, la remobilisation des intelligences collectives, l'allègement de la bureaucratie, le retour à des synergies entre gestion et soin, l'abrogation des lois de défiance et la promotion d'une psychiatrie ouverte à tous ses courants, que nous pourrons tourner la page d'une situation qui fait honte à notre pays.
    Osons réclamer une psychiatrie nouvelle, et humaine !

  • Parce que, pour comprendre ce que sont un viol et une victime de viol, il est impératif de connaître le fonctionnement du violeur, ce livre explique la catastrophe psychique que représente ce type d'agression, tout en se plongeant dans l'univers des criminels sexuels. Qui sont-ils ? Pourquoi violent-ils ? Quelles sont leurs caractéristiques, leurs tactiques, leurs cibles, leur lien avec l'alcool et la psychopathie, leur évolution ?
    Le viol n'est jamais un accident ou un jeu sexuel qui aurait mal tourné. Le viol n'a rien à voir avec une attirance sexuelle ou des pulsions sexuelles incontrôlables. Il est le résultat d'une lente et longue évolution depuis l'enfance, où la violence a toujours fait partie du quotidien. Les violeurs utilisent leurs victimes pour « se réparer », en les humiliant à leur tour. La vraie jouissance n'est plus le sexe, mais le pouvoir de vie ou de mort sur la victime. Et, dans la très grande majorité des cas, le viol est un acte intentionnel et récidiviste par nature.
    En s'appuyant sur la recherche scientifique et sa longue pratique professionnelle, la psychothérapeute Danièle Zucker s'attache à déconstruire tous les préjugés et à changer notre perception de la victime et de l'agresseur, afin de mieux combattre la vaste et douloureuse réalité du viol.

  • Grâce aux progrès des neurosciences et des recherches sur l'attachement, on sait aujourd'hui que la période des 1 000 premiers jours - de la conception aux 2 ans de l'enfant - bien que non accessible à la mémoire consciente, est cruciale pour le développement, tant somatique que psychique. Du fait de la poussée de croissance massive du cerveau qui caractérise ces 1 000 premiers jours, cette période joue un rôle capital sur l'attachement, la régulation du stress et des émotions, et la prévention des troubles psychiques et somatiques, à l'échelle de la vie.
    L'ouvrage récapitule les enjeux du développement normal des 1 000 premiers jours, décrit les risques liés aux aléas et à l'adversité survenant durant cette période (insécurité ou désorganisation de l'attachement, naissance traumatique, prématurité, traumatismes, transmission transgénérationnelle...) et expose des stratégies d'intervention possibles (prévention au sein du lien parent-bébé ou, plus tard, psychothérapie des 1 000 premiers jours chez l'enfant, l'adolescent ou l'adulte).
    Cet ouvrage est rédigé par des experts internationaux. Premier du genre, il fournit les informations encore insuffisamment connues quant à l'impact crucial des 1 000 premiers jours sur le développement de l'enfant, pour la santé globale de l'adulte qu'il deviendra, et propose également des perspectives thérapeutiques novatrices.

empty