Rencontre avec Ivan Jablonka

Le 16 mars 2018 - 18h30 à 20h00

Le livre : « Soyez heureux ! » rugit le père au volant du camping-car cet été 1986. Il lui est insupportable que ses fils n’admirent pas ce désert marocain, ne profitent pas de ces aventureuses vacances qu’il leur offre, avec leur mère. Eux n’ont pas eu leur chance. Lui, surtout, dont les parents ont été assassinés à Auschwitz, qui a grandi dans les institutions réservées aux orphelins de la Shoah, dirigées par la Commission centrale de l’enfance, une organisation juive communiste. Cette injonction au bonheur qu’il n’a pas connu, et qui devient ici acte de résistance, revanche face à la tragédie de ses aïeux, le père de l’historien Ivan Jablonka la concrétisera avec famille et amis chaque été de la décennie 1980. 

De ces expéditions naturistes écolos prolos que méprisent les copains bourgeois du lycée, Ivan Jablonka tire aussi les secrets d’une « autohistoire » de sa façon. Comme on dit, pour les écrivains, autofiction. A travers ses souvenirs de vacances, il traque une époque, une génération. En camping-car n’est jamais narcissique. L’auteur y rend l’anecdotique personnel exemplaire et le détail familial magistral. Il invente un art généreux de faire histoire de soi, où il s’agit de « débusquer ce qui en nous n’est pas à nous. Comprendre en quoi notre unicité est le produit d’un collectif, l’histoire et le social. Se penser soi-même comme les autres. » Son délicieux récit de jeunesse — où se redécouvre la France des années Mitterrand — ­devient alors un saisissant exercice de moraliste.
Fabienne Pascaud, Télérama

Le livre d'Ivan Jablonka part d'une expérience fondatrice de son enfance : ces voyages en camping-car, qu'il faisait chaque été en famille. ... Par-delà les canons de la littérature du moi, il propose une autre façon de parler de soi. Par l'histoire et les sciences sociales. "Comprendre en quoi notre unicité est le produit d'un collectif, l'histoire et le social. Se penser soi-même comme les autres." Une ambition intellectuelle qui ajoute au plaisir que procure la lecture de ce livre écrit d'un style fluide et sensible. Au fil des pages, le ton se fait plus personnel l'écrivain évoquant ses premières amours, ses vilenies, ses rêves brisés, ceux qu'il a gardés. Avec une émotion retenue, une distance à soi que garde l'historien qu'il est.
Yann Perreau, Les Inrockuptibles


L'auteur : Ivan Jablonka est historien et écrivain. Il a publié Histoire des grands-parents que je n'ai pas eus, L'Histoire est une littérature contemporaine, Laëtitia ou la fin des hommes (Prix Médicis en 2016).

 

Entrée libre. Réservation et renseignements au 02 40 48 09 18 ou via notre formulaire de contact 


 

empty